Pascale Rauchs, la nouvelle Préfète de l’APJA

Pascale Rauchs, la nouvelle Préfète de l’APJA

  • Posté il y a 8 mois

txtDepuis le 1er novembre 2016, Monique Stiévenart a cédé son siège de Préfète de l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes. La nouvelle venue est issue du monde l’enseignement et s’appelle Pascale Rauchs. Faisons connaissance…

Si Pascale Rauchs fait figure de nouvelle venue dans la classe des directeurs, elle n’est pas une inconnue au sein de l’enseignement provincial hainuyer. Durant 25 ans, elle est passée entre les bancs, dans la région de Charleroi.  A l’IETS de Farciennes d’abord, et à La Samaritaine ensuite. « Quitter mes classes a été un vrai déchirement », explique la citoyenne de Leernes. « J’ai toujours enseigné mais, depuis quelques années, je dois avouer que l’envie d’évoluer et de m’ouvrir de nouvelles perspectives, de nouveaux défis me fait réfléchir. J’ai suivi les formations de direction. Régulièrement, j’ai postulé dans des établissements. Au final, c’est à l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes que j’ai la chance d’effectuer mes premiers pas. »

Si les premiers jours sont destinés à la découverte des membres du personnel, Pascale sait qu’elle sera très vite dans le grand bain. Les projets ne manquent pas au sein de l’école. « J’ai reçu des échos très positifs. Je vais m’atteler à mener les projets, à guider les enseignants en maintenant une écoute attentive, à la fois au personnel mais également aux élèves. J’ai des idées pédagogiques que je souhaite partager avec mes enseignants. La motivation et l’envie de bien faire sont présentes. »

L’établissement provincial montois se veut riche par son enseignement général, technique et professionnel mais aussi par ses nombreuses sections : éducation corporelle, secrétariat-tourisme, les sciences sociales,… sans oublier l’équitation et l’horticulture. « Je sais que de nombreux défis m’attendent. Même si je suis novice, je ferai en sorte de me battre pour mon école », clame celle qui est aussi maman de deux enfants de 23 et 25 ans.

L’équipe pédagogique est autour d’elle. Laissons à Pascale le temps de prendre ses marques. Au vu de sa détermination, les résultats positifs ne se feront pas attendre…