Le budget 2017, à l’équilibre, a été voté!

Le budget 2017, à l’équilibre, a été voté!

  • Posté il y a 10 mois

txtLe budget provincial, voté ce 1er décembre, présente une situation largement à l’équilibre. Cette situation positive assied la stabilité de l’Institution et lui permettra d’octroyer, sans aucune taxe nouvelle, davantage de moyens à ses missions et de s’impliquer pleinement dans une politique de supracommunalité d’envergure. Un million supplémentaire a été inscrit à ce budget, portant à quelque 17 millions le montant consacré aux actions en faveur des communes pour 2017.

Devant un budget présentant un boni de 4,6 millions d’euros à l’exercice propre et de 24,1 millions d’euros à l’exercice global, la Cour des Comptes souligne la bonne gestion de la Province qui a permis de prévoir des dépenses de prélèvement effectuées en faveur du financement des dépenses extraordinaires et de l’alimentation de deux fonds de réserve ordinaires. Au bout du compte c’est un équilibre structurel qui est présenté et les bons résultats provinciaux n’empêchent pas la Province de s’engager dans un processus de perfectionnement constant, comme l’a souligné le Député provincial et Président du Collège, Serge Hustache : « Notre volonté est de perpétuer cette sérénité budgétaire. Nous tentons de décortiquer les besoins du personnel, des citoyens et des communes et d’être plus performants. Notre modernisation passe par des outils informatiques de pointe, pour répondre aux obligations légales, mais aussi pour les dépasser et être un service public de qualité, à l’écoute de ses citoyens. »

Annie Taulet, Députée provincial, abonde dans le même sens et souligne le travail effectué en Hainaut. « La rigueur et la prudence initiées en 2010 ne nous ont toutefois pas quittés. Mais, depuis lors, le budget provincial n’a cessé d’évoluer positivement. Le Hainaut est en boni pour la septième fois consécutive. Notre Province, et nous pouvons en être fiers, se classe au premier rang des pouvoirs locaux en Wallonie! »

Depuis 2015, le Hainaut est pionnier en déloquant 10% du fonds des Provinces pour la prise en charge des dépenses nouvelles liées au financement des zones de secours : 6,5 millions d’euros, repartis et versés à l’ensemble des communes hainuyères. Le Hainaut a ensuite questionné les communes quant à leurs besoins et à leurs connaissances des services provinciaux, puis a mis en place un service d’appui et de suivi des demandes. Plus de 3.500 actions ont ainsi pu être menées en faveur des communes, pour un montant de 9,7 millions, touchant aux marchés publics, à la lecture publique, au sport, à la culture, etc.

Bien qu’il n’y ait aucune obligation, le Hainaut a souhaité inscrire à son budget 2017 un million complémentaire qu’il compte allouer aux actions supracommunales. Le fait de placer la supracommunalité au centre des préoccupations provinciales a un double enjeu : il légitime davantage le positionnement de la Province dans certaines politiques vis-à-vis de l’autorité régionale et donne, sur le terrain, un effet multiplicateur aux politiques provinciales.

L’enseignement et les nouvelles technologies seront à l’honneur avec la poursuite du grand chantier de campus numérique : à présent, tous les établissements provinciaux d’enseignement ordinaire sont interconnectés au sein d’un vaste réseau qui permettra de revoir totalement les modes de communication entre établissements, membres du personnel, étudiants, etc., de favoriser les collaborations à divers niveaux, de créer des bibliothèques de logiciels destinés à faciliter le travail des usagers via la mise en place de valves numériques, mise en ligne des horaires, formulaires et circulaires, etc., et, bien sûr, de développer l’e-learning, dont le CPEONS a fait l’une de ses priorités.

Coté formation, c’est la réforme de la Sécurité civile qui centralisera les énergies, autour notamment du Certificat d’Aptitude fédéral, de l’augmentation du volume-horaire de la formation de base des cadets-pompiers et des épreuves de promotion pour les zones de secours.