Essai réussi pour la section Rugby de l’APJA !

Essai réussi pour la section Rugby de l’APJA !

  • Posté il y a 2 mois

Ils sont près de 12 élèves à avoir rejoint la mêlée. Tous séduits par l’ouverture d’une section rugby études, fruit d’une collaboration entre l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes et le Rugby Club de Frameries. Grâce à un horaire aménagé, ces 10 garçons et ces 2 filles, vont ajouter 7 heures de rugby à leurs séances d’entraînement en club. Une formule unique en Belgique qui débute sous les meilleurs auspices.

« Vous avez la chance d’être les premiers à faire partie de cette nouvelle section, faites-lui honneur!« . Si l’accent du sud de la France de Léo Marjolet est savoureux, ce rugbyman français venu en Belgique il y a 4 ans pour y entraîner à Frameries mais aussi les U18 de notre équipe nationale, va droit au but en s’adressant aux 12 étudiants réunis dans la buvette du Rugby Club en ce jour de rentrée.  » Je veux de la ponctualité, une tenue toujours impeccable et que vous soyez concentrés tout au long de l’année« . Un préambule qui faisait suite à la présentation de chacun des étudiants. Ils ont entre 13 et 17 ans, pratiquent pour la plupart le rugby depuis plusieurs années et viennent des 4 coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des régions de Mons-Borinage et du Centre mais aussi de Waterloo ou encore de Namur. Parmi eux, Tiffany et Anaïs, dignes représentantes de la gent féminine qui participeront avec les garçons aux 7 heures de rugby prodiguées chaque semaine dans le cadre scolaire. Autant de points positifs dont se réjouissent les représentants du club de Frameries: « Dès le départ, le contact a été très bon avec l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes. La direction s’est montrée très intéressée par le projet. Pour une première année, nous sommes très contents. 10 étudiants de 3ème et 2 étudiants de 5ème font parties de l’aventure. Certains viennent de grands clubs belges, comme l’ASUB de Waterloo. C’est aussi très chouette qu’il y ait deux filles. On peut dire que tous les objectifs fixés ont été atteints ». Même son de cloche du côté de la Direction Générale Régionale des Enseignements provinciaux de Mons-Borinage:  » Nous sommes satisfaits, c’est un beau début. Même si les chiffres ne sont pas comparables à ceux de notre section football, qui existe depuis de nombreuses années, ils sont néanmoins encourageants. En plus des 2 heures traditionnelles de gymnastique, ces étudiants ont 5 heures de rugby et 2 heures de conditionnement physique ». Et cette partie « physique », c’est Robin de Cooman, jeune prof d’Education Physique et lui-même rugbyman qui s’en charge. Une partie essentielle du travail en toute complémentarité avec l’approche de son compère Léo Marjolet, tourné quant  lui complètement vers l’aspect rugby « L’objectif, c’est le perfectionnement individuel. Chacun va donc pouvoir progresser à son rythme. C’est un travail différent de celui des clubs qui favorisent le collectif en vue des matchs du week-end ». Avec cette nouvelle section rugby, l’Athénée Provincial Jean d’Avesnes renforce encore un peu plus sa réputation d’école « sportive ».