Conférence de presse du 28/2/2013 – Mouscron : Exercice APPORT

Monsieur l’Ambassadeur,
Monsieur le Ministre-Président de la Wallonie (sous réserve),
Madame la Ministre de l’Intérieur (sous réserve),
Monsieur le Consul Général de Belgique,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Préfet Délégué à la Sécurité,
Monsieur le Gouverneur a.i.
Monsieur le Commandant Militaire,
Madame le Procureur du Roi,
Monsieur le Commissaire d’Arrondissement,
Monsieur le Bourgmestre de Mouscron,
Mesdames et Messieurs les responsables des services d’incendie, d’aide médicale urgente, de police, de l’ensemble des services impliqués,
Mesdames et Messieurs,
Chacune et chacun en vos titres et qualités,

Nous allons assister aujourd’hui à un exercice catastrophe dans lequel toutes les forces transfrontalières françaises et belges de sécurité et de soins vont mettre en commun leurs compétences, leurs capacités et leurs expériences de manière à le gérer suivant une collaboration et une coordination optimales des services sur le terrain.

C’est un réel plaisir et un grand honneur de représenter la Province de Hainaut dans cette démonstration du projet Interreg IV APPORT (Aide à la Préparation des Plans Opérationnels des Risques Transfrontaliers).

La Province de Hainaut s’est particulièrement impliquée dans deux domaines essentiels :

Premièrement, au niveau de la coopération transfrontalière associant le Hainaut et le Nord-Pas-de-Calais.
En effet, les relations entre le Hainaut belge et la France ont ponctué l’histoire politique, économique, sociale et culturelle de nos deux pays.
La France est le premier partenaire commercial de la Wallonie dans des filières qui impliquent nos entreprises qu’il s’agisse de l’agro-alimentaire, de la chimie, de l’industrie pharmaceutique, du textile pour ne citer que quelques exemples des plus marquants.

Cet intérêt de la Province de Hainaut repose sur une longue tradition, d’échanges, de coopération, de valorisation d’un patrimoine commun, qui devrait en toute logique aboutir à l’intérêt manifesté par le Collège provincial mais également par le Gouverneur du Hainaut au contenu du programme Interreg IV dont relève le projet APPORT (Aide à la Préparation des Plans Opérationnels des Risques Transfrontaliers).

Centré sur les problèmes territoriaux de la Zone Europe du Nord en vue de capitaliser la coopération entre les acteurs clés, ce programme répondait à une attente plusieurs fois exprimée par Monsieur Claude DURIEUX, notre précédent Gouverneur : être en mesure d’organiser l’intervention des services de secours en cas d’accident majeur ou de catastrophe en zone transfrontalière. Je ne rappellerai pas ici la Catastrophe de Ghislenghien en 2005 qui a malheureusement, permis de définir toutes nos faiblesses en matière de réaction rapide et coordonnée en cas de catastrophe majeure. Elle fut ainsi le début d’une réflexion importante incluant tous les services de sécurité et la conduisant à des projets futurs concrets tels que celui d’aujourd’hui.

Dès 2009, les services du Gouverneur et la Régie Provinciale Autonome Hainaut Sécurité, dont j’assume la Présidence, se sont rencontrés avec les responsables de l’Etat Major Interministériel de Zone dont je souligne la présence de son Chef d’Etat Major, Monsieur Philippe BIZET, avec la volonté de déposer un projet commun auprès des autorités européennes.

Nous sommes ainsi partis du concept de bassin de risques sachant qu’un nuage toxique, une pollution majeure d’eaux de rivière peuvent avoir des conséquences sur la santé des habitants, de la faune et de la flore bien au delà des frontières administratives qui délimitent les territoires nationaux.

Très pragmatiquement, nous avons mesuré combien le service le plus adéquat et le plus rapide à intervenir pouvait en certains endroits se situer dans le pays voisin, en témoigne la collaboration régulière qu’entretiennent les services d’incendie de Mouscron avec leurs collègues français du SDIS 59.
La Province de Hainaut a donc répondu positivement à l’appel à projet initié par Interreg IV.

La Régie Provinciale Autonome Hainaut Sécurité s’est vue confier le rôle de chef de file pour assurer le suivi administratif et financier sous la responsabilité de Madame Pascaline GODEFROID, Directrice administrative, et de Madame France PEPIN, Chargée de mission APPORT.

Plusieurs partenaires incontournables se sont également associés aux porteurs du projet :
– la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement ;
– l’Institut Scientifique des Services Publics ;
– l’asbl Centre Informatique du Hainaut ;
– le Service Public de Wallonie ;
– la Direction Générale Opérationnelle de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et de l’Environnement ;
– le Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense et de Protection civile ;
– et l’important Service Départemental d’Incendie et de Secours 59 sans lequel l’exercice de ce jour n’aurait pu se dérouler.

Qu’il me soit permis de souligner le travail de coordination pour la réalisation de cet exercice transfrontalier grandeur nature, mené de concert par Monsieur Philippe HAUMONT, Chef de Corps du Service Incendie de Braine-le-Comte, Expert pour la Régie Provinciale Autonome Hainaut Sécurité, et de Monsieur Dominique JACQUES, Commandant au SDIS 59, Détaché à l’Etat Major de Zone pour le projet APPORT.

Deuxièmement, je souhaite souligner l’implication des structures de formation dans la pérennisation du projet APPORT.

Députée provinciale du Hainaut en charge notamment de l’Institut Provincial de Formation, composé de 4 filières dédicacées aux acteurs de la Sécurité dont :
– l’Académie Provinciale de Police qui assure la formation de base et les formations continuées de nos policiers ;
– l’A.M.U. (Aide Médicale Urgente) ouvert aux services d’ambulance 100 et aux services privés mais également au personnel de secours des entreprises publiques et privées ;
– l’A.P.I. (Appui Psychologique aux Intervenants) qui assure les débriefings psychologiques collectifs et/ou individuels en vue de surmonter et intégrer les évènements traumatogènes vécus lors d’interventions ;
– L’Ecole du Feu, seule institution de formation en Hainaut, agréée par le SPF Intérieur, qui assure la formation, le perfectionnement et le recyclage des membres des services d’incendie et des membres des unités opérationnelles de la Protection civile.

Aussi, ai-je proposé à nos collègues français de développer la coopération en matière de formation en favorisant l’utilisation du site Hainaut Sécurité dont la Province de Hainaut a fait l’acquisition et qui permet une approche multidisciplinaire des gestions de catastrophes.

Je voudrais encore remercier les professionnels belges et français qu’ils soient pompiers, agents de la protection civile, médecins, infirmiers, ambulanciers, policiers, membres des services publics, sans lesquels pareil exercice n’aurait pu se réaliser.

Un remerciement plus particulier aux élèves, à l’équipe éducative et à la direction :
– de la Haute Ecole Louvain en Hainaut, Institut des techniques hospitalières Jeanne d’Arc qui joueront les figurants de l’accident ;
– du Lycée provincial des Sciences et des Technologies de Soignies dont le restaurant didactique « Le Petit Granit » assurera la restauration des invités, des observateurs et de la presse ;
– aux stagiaires des télévisions communautaires, NOTELE pour la Wallonie Picarde, WEO pour le Nord de la France, qui testeront la communication presse des gestionnaires de l’exercice.

Merci pour votre bonne attention, en espérant que nous pourrons dégager d’intéressantes perspectives à l’évaluation de cet exercice qui va se dérouler tout au long de cette journée.