Collabor’Action: l’enseignant au coeur du projet !

Collabor’Action: l’enseignant au coeur du projet !

  • Posté il y a 3 mois

Après une sensibilisation de nos directions d’établissements scolaires au mois d’août dernier, le projet Collabor’Action est désormais sur les rails dans plusieurs écoles hennuyères. Mené avec le bureau de consultance McKinsey, auteur d’un diagnostic sur le système scolaire actuel dans le cadre du Pacte d’Excellence, professeurs et Directeurs(trices) expérimentent avec enthousiasme les pratiques collaboratives. Un vrai changement de perspective. 

Ce n’est pas tous les jours que directions et enseignants ont l’occasion de réfléchir ensemble à la « culture » de leur établissement scolaire. « Comment percevez-vous votre école aujourd’hui et quelles sont vos aspirations pour demain? » demande Etienne Denoël, Directeur de McKinsey . Pour y répondre, des images et des photos sont à disposition. Sous le regard et la guidance de « coaches », les exercices proposés durant deux jours au CAPP-Hainaut bousculent les habitudes de ce groupe d’enseignants présent sur base volontaire, ils libèrent aussi la parole… »On aimerait améliorer la communication entre-nous et avec la direction« , ose une enseignante. « Je voudrais pouvoir consacrer plus de temps aux aspects pédagogiques » avoue un Directeur. En impliquant tous les acteurs de terrain et en replaçant l’enseignant au coeur du projet, Collabor’Action a pour objectif de développer les pratiques collaboratives. « S’améliorer chaque jour un peu plus ensemble« , c’est la philosophie du programme.  Comment? A travers des réunions régulières, l’analyse des résultats et la recherche de solutions en équipe. Ou encore en préparant des leçons en commun. « Le programme vise à encourager les enseignants à ne pas exercer leur métier en solitaire, souligne Etienne Denoël, mais instaurer au sein de chaque école une culture où la préparation collective des cours, la réflexion commune sur les pratiques d’enseignement et le mentorat par des collègues et l’équipe de direction sont la règle et structurent la vie de l’école« .

La seconde étape, c’est au sein même des établissements qu’elle a lieu. Durant 8 semaines, le groupe d’enseignants volontaires met concrètement en place ces pratiques collaboratives. Avec l’intervention d’un « coach » (par ex. un Conseiller pédagogique) à raison d’une journée par semaine. Le but étant évidemment de pérenniser le programme, les enseignants ayant vu eux-mêmes tout l’intérêt de ces pratiques. Pour Annie Taulet, Députée provinciale en charge de l’enseignement et de la formation, certains chiffres sont trop interpellants pour ne pas agir « En Fédération Wallonie-Bruxelles, 48% des élèves de -15 ans ont ont déjà doublé au moins une fois, c’est préoccupant quand on sait que la moyenne européenne est de 14%« .